Les causes de l’inflammation

Plusieurs éléments et comportements sont susceptibles de provoquer une augmentation chronique de l’inflammation dans le corps. Voyons-en quelques-uns. 

Le tabagisme est une cause clairement reconnue, de par l’inhalation quotidienne de substances toxiques qui se retrouvent en circulation dans le corps.

L’augmentation de la glycémie au-delà des valeurs normales (causée par une surconsommation de glucides et un manque d’activité physique), même sans diagnostic clair de diabète, peut provoquer une réaction inflammatoire importante prédisposant au développement de maladies chroniques.

La consommation excessive de nourriture de mauvaise qualité vient aussi altérer notre microbiote intestinal, qui joue un grand rôle dans l’absorption de molécules toxiques, ce qui va ensuite déclencher une cascade inflammatoire chronique délétère pour le corps. (Nous verrons plus loin ce qu’est le microbiote intestinal.)

Le gluten peut être considéré comme une cause possible de l’augmentation de l’inflammation, par son effet sur les cellules de l’intestin qui laissent plus facilement passer des pathogènes jusque dans la circulation sanguine5.

Les aliments transformés, une diète faible en oméga-3, ou trop riche en protéines ou en produits d’origine animale, ainsi qu’une diète faible en légumes, graines et noix sont tous des facteurs qui peuvent influencer l’inflammation du corps.

Le stress est aussi déterminant dans la question de l’inflammation, en raison des hormones sécrétées par nos glandes surrénales qui ont tendance à moduler l’efficacité de notre système immunitaire de 2 façons: en diminuant ses capacités de défense contre les virus, et en augmentant la sécrétion de molécules inflammatoires15.

Il n’est pas rare de voir de jeunes patients dans la cinquantaine ayant fait un infarctus et se demandant pourquoi cela leur est arrivé alors qu’ils font du sport, s’alimentent bien et ne fument pas. Souvent, il est possible de mettre en évidence un contexte de stress important et chronique dans leur vie (lourdes responsabilités au travail, sommeil de mauvaise qualité, personnalité de type anxieuse et perfectionniste, etc.). Le fait d’activer plus agressivement l’inflammation dans le corps sur une base chronique à cause du stress peut suffire pour que le cholestérol en circulation s’incruste plus facilement dans les artères, jusqu’à les boucher complètement (causant ainsi la crise cardiaque).

Les maladies auto-immunes sont une cause importante d’inflammation chronique; notre propre corps déclenche une « attaque immunitaire » contre des molécules qui lui appartiennent. C’est le cas entre autres du lupus érythémateux disséminé, de la polyarthrite rhumatoïde, de la myasthénie grave, de la maladie de Crohn, de la colite ulcéreuse et du diabète de type 1, pour n’en nommer que quelques-unes.

La pollution environnementale est aussi un facteur non négligeable d’inflammation par l’absorption de particules pathogènes au niveau des poumons, de la peau, de l’eau ou de la nourriture.

Voir l'article "Comment diminuer notre inflammation et améliorer notre santé"

 

Références :

 5. Perlmutter D. L’intestin au secours du cerveau. Marabout, 400 p.

15. Acabchuk R. L., Kamath J., Salamone J.D., Johnson B. T. «Stress and chronic illness: The inflammatory pathwat», Social Science & Medicine, 2017; 185:166-70.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés