Méfiez-vous de tout ce que vous ne cuisinez pas

Certaines substances consommées dans l’alimentation moderne ont un impact très négatif sur la diversité du microbiote18, 30.

C’est le cas des édulcorants, ces substances servant à sucrer les aliments sans provoquer de gain calorique. On les retrouve en grande quantité dans les aliments transformés et les boissons sucrées dites « diète » ou « zéro calorie ». 

En plus de leur potentiel de perturbation du microbiote, ces substances ont tendance à envoyer un message conflictuel au cerveau, qui s’attend à recevoir une quantité d’énergie sous forme de sucre (faux message imité par l’édulcorant). Ainsi, le corps cherchera à combler son manque calorique à travers des rages de sucre, qu’il trouvera dans d’autres aliments.

Un autre additif alimentaire néfaste pour le microbiote : les émulsifiants. Cette molécule est présente dans les produits transformés et sert à stabiliser les mélanges d’eau et de gras, afin de produire une texture stable et appréciable pour le consommateur.

Pour garder un microbiote en santé, évitons le plus possible les produits transformés. À nos cuisines!

Voir l'article "Le végétarisme et le microbiote"

 

Référence :

18. Mohajeri M. H., Brummer R. J., Rastall R. A., Weersma R. K., Harmsen H. J. M., Faas M., et al. «The role of the microbiome for human health: From basic science to clinical applications», European Journal of Nutrition, 2018.

30. Valdes A. M., Walter J., Segal E., Spector T. D. «Role of the gut microbiota in nutrition and health», British Medical Journal, 2018; 361:k2179.

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés